Our copy of Punic writing from Carthage

Our copy of Punic writing from Carthage

11813

New

Our reproduction of the famous Carthage inscription.Visible in Carthage Museum.
Black stone hand made Carved.

More details

690,00 €



Data sheet


Height 16.54 in 42 cm
Length 35.83 in 91 cm
Thickness 1.18 in 3 cm
Weight 70.55 lbs 32 Kg
Finish Waxed natural stone surface
Manufacturing Recuperando srl
Material black slate Cota

More info

L’inscription édilitaire de Carthage est une inscription lapidaire en langue punique, utilisant l’alphabet phénicien, découverte sur le site archéologique de Carthage dans les années 1960 et conservée au musée national de Carthage.
Retrouvée parmi des éléments d’époque romaine, cette inscription est fondamentale pour la connaissance des institutions et de l’urbanisme de Carthage à l’époque punique ; elle évoque des magistrats et toute une frange de la population, corporations et artisans.
Sa datation varie en fonction des spécialistes, allant du IVe au IIe siècles av. J.-C. Le texte évoque des travaux réalisés dans la ville mais leur nature exacte n’est pas établie de manière certaine du fait de la difficulté de lecture de la langue phénicienne et des lacunes du document.
L’inscription est découverte en 1964, lors de fouilles menées par Ammar Mahjoubi, à environ 100 mètres à l’ouest de la gare TGM de Carthage et à 300 mètres du quartier des potiers situé dans l’actuel parc archéologique des thermes d’Antonin. Elle est alors mêlée aux déblais d’une construction romaine tardive, « parmi une couche de remblais recouvrant un pavement de mosaïque du IVe siècle ap. J.-C. », et n’a donc pas été retrouvée in situ.
Ce lieu ne saurait en aucune façon aider et limite même l’interprétation sur son environnement8. En effet, la topographie de Carthage à l’époque phénico-punique est très mal connue, en particulier du fait de la destruction de la ville lors de la Troisième guerre punique et de la renaissance de la cité à l’époque romaine9, même si des progrès notables ont été réalisés dans ce domaine depuis les fouilles menées dans le cadre de la campagne de l’Unesco dans les années 1970, avec le dégagement du quartier Magon et la mise en valeur du quartier Hannibal de la colline de Byrsa.
Source Wikipedia


 

15 other products in the same category: